Gros plan sur l’avion hypersonique du futur

Les avions de ligne actuels sont à la fois sûrs et confortables mais pourraient-ils voler beaucoup plus vite ? Les prototypes à l’étude abondent dans ce sens. Faisons le point sur l’avion du futur avec Geoffroy Stern, consultant expert en économie et finance.

Les enjeux des avions grande vitesse de demain

Quel type de fuselage, quel carburant et quelle empreinte écologique pour les avions du futur capables de voler à plusieurs fois la vitesse du son. Autant de questions auxquelles entend répondre un programme de recherche européen mené en coopération avec le Japon. L’objectif d’un avion grande vitesse par rapport à un avion conventionnel tel que nous le connaissons aujourd’hui est de pouvoir raccourcir les temps de trajet, et donc de relier par exemple, l’Europe au Japon en une durée d’environ 3 heures.

Selon Geoffroy Stern, ces avions susceptibles d’atteindre Mach 5, voir Mach 8, soit 5 à 8 fois la vitesse du son, requièrent de toutes nouvelles technologies de propulsion ainsi que des matériaux et un design de pointe. Chercheurs et industriels y travaillent.

Le design des avions du futur

On peut imaginer toutes sortes de formes, mais au final on aura toujours besoin d’angles prononcés et d’un design très aérodynamique. Autrement, la résistance de l’air sera trop forte et la poussée fournie par la propulsion ne permettra pas l’accélération du véhicule.

Les avions  hypersonique sont d’abord présenter sous la forme de maquettes. Cette reproduction permet de tester la résistance des maquettes à la pression de l’air dans les conditions d’un vol supersonique. Grâce aux souffleries dans lesquelles les maquettes sont testées, il est possible de simuler la rentrée atmosphérique de véhicules tels que la navette spatiale Orbiter. Aujourd’hui, les souffleries permettent aussi de simuler des vols hypersoniques de Mach 8 à trente kilomètres d’altitude.

L’analyse des tests menés sur les maquettes des avions

Comment les passagers se sentiront-ils dans un avion hypersonique ? Selon Geoffroy Stern, ça ne sera pas très différent d’un vol conventionnel. Seul le facteur temps changera Le trajet sera raccourci, le vol restera toujours aussi agréable et les passagers pourront profiter de l’accélération et du passage du mur du son et au-delà.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s